Pages

mercredi 24 avril 2019

Les entremondes, tome 1 :

Titre : L'hôtel invisible
Auteur : Sean Easley
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pages : 471

Résumé :  Poursuivi par un mal mystérieux, le père de Cameron et Cassia les a confiés par un soir d'hiver à leur grand-mère, avant de disparaître de la surface de la terre. Pour tout héritage, il ne leur a laissé que deux énigmatiques pièces de bois aux inscriptions presque effacées. Mais, depuis qu'il a douze ans, le jeune Cameron fait des rêves étranges... Jusqu'au jour où, dans le centre commercial de son quartier, derrière la porte vitrée d'un petit magasin, il tombe sur un immense hall d'hôtel. Là, au milieu des chandeliers, du marbre et des somptueuses boiseries trône l'inscription : " Découvrez votre destination ! "


EXTRAIT

— Pourquoi Berlin ? finis-je par oser demander.
— J’ai pas mal bourlingué, répond-il avec un haussement d’épaules. Mais quand je suis arrivé à l’Hôtel, c’était par la Porte de Berlin. Tu vois, le monde n’est pas aussi compartimenté que tu l’imagines. Même si les nations aiment marquer leurs frontières, l’Hôtel existe au-delà de ces limites. Ce ne sont pas elles qui nous définissent. J’ai rencontré des familles asiatiques qui vivaient en France, des gens du Moyen-Orient qui habitaient au Canada et des Africains à la peau blanche. À la fin, peu importe d’où ils viennent ou la tête qu’ils ont, ce sont tous des êtres humains ! Ce qui compte, c’est la façon dont ils se traitent les uns les autre.

L'AVIS DU CHAT


Le chat est tombé sur ce livre par pur hasard, la couverture lui a fait de l’œil, il a donc lu le résumé qui l'a intrigué, du coup il l'a pris.

L'action de ce premier tome s'est mise en place doucement, cela ne l'a pas dérangé , au contraire, il avait l'impression d'apprendre tous les éléments qui compose l'univers de l'hôtel invisible en même temps que Cameron.

Il a aimé les personnalités que l'auteur a donné à ses personnages, cela les rendaient plus réel. Le chat ne savait pas si certains étaient bon ou mauvais. Mais les dictions "l'habit ne fait pas le moine" et "il faut se méfier des apparences" avaient tous leurs sens dans cette histoire.

Pour parlé de l'intrigue de ce premier tome, le chat a un peu plus de mal à mettre des mots sur ce qu'il ressent. Il n'a pas vraiment été a fond dans l'histoire, mais l'auteur a réussi quand même à le captiver, car il voulait avoir les réponses à ses questions. Le dénouement de cette histoire a réussi à tirer les larmes au chat.

En conclusion, même si le chat n'a pas été à fond dans le livre, il a quand même passer un agréable moment en compagnie de Cameron dans l'hôtel invisible.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire